Ghost Brides

Ghost Stories 2 : Mariées Fantômes

Comme nous l’avons discuté dans un précédent article, la Mariée est un personnage iconique du lore de The Haunted Mansion par son aspect ambivalent et mystérieux. Elle a toujours été présente et ce, depuis assez tôt dans le processus de développement de l’attraction. Il s’agit du personnage qui a le plus changé au fil des décennies.  Elle semble avoir beaucoup inspiré les Imagineers au point de lui créer une histoire plus précise et d’en faire l’héroïne de Phantom Manor. Mais d’où la Mariée Fantôme tient-elle ses origines ? C’est ce que nous allons voir.

Pourquoi la Mariée ?

Les manoirs hantés des parcs Disney contiennent divers types de fantômes issus de différentes époques : des empereurs romains, aux gentlemen du XIXème siècle, en passant par des momies égyptiennes et des chevaliers médiévaux : la collection est vaste. On y croise également des spectres musiciens, des cowboys à Phantom Manor et peut être même un chapelier (le HatBox Ghost) alors la présence d’une Mariée ne semble pas si étrange au premier abord. Ces esprits de tous horizons figurent généralement dans de grandes scènes où ils font la fête tous ensembles (La Ballroom, le Cimetière, Phantom Canyon). Cependant, pourquoi le personnage de la Fiancée est-il reclus dans le grenier des Haunted Mansion et central dans la storyline de Phantom Manor ?

Tout d’abord, Walt Disney lui-même souhaitait incorporer le thème du mariage dans l’attraction et les Imagineers ont plus ou moins consciemment respecté sa volonté. Les concepteurs et les fans (par leurs théories avant l’apparition de Constance) ont choisi de la lier directement à l’histoire de la bâtisse en faisant d’elle son héritière : Celle de The Haunted Mansion en étant la fiancée du propriétaire et Mélanie en étant la fille du maître des lieux.

Ensuite, la Mariée est l’esprit qui dénote le plus des autres par son attitude : Constance est isolée des autres ‘Happy Haunts’ parce qu’elle est dangereuse et Miss Ravenswood est mélancolique au milieu de revenants plus festifs. Tout le monde s’amuse sauf la Mariée.

33915b91b3adda3726bc4c08d444e77b

La Mariée fantôme est une image hautement symbolique. La Fiancée dans sa robe blanche représente l’amour, la pureté et la dévotion et le Fantôme est l’âme qui demeure après la mort sans avoir accompli son but, accablé par la mélancolie ou la colère. Combiner les deux offre une vision à la fois romantique et tragique d’une vie fauchée à l’apogée de sa jeunesse et de son bonheur. Si le mariage est censé être le jour le plus heureux d’une vie, le décès est celui qui est le plus triste. Ainsi donc le conte n’a pas de fin heureuse et les tragédies sont à l’origine des revenants. La confrontation de ‘la douceur et l’innocence de la jeunesse’ face à la mort et au malheur crée un décalage qui génère l’angoisse et le malaise. Représenter le personnage de l’attraction en robe de mariée plutôt qu’en simple jeune fille rend donc l’image plus forte et fait passer plus clairement le message.

Les Imagineers ont pris comme référence des histoires de fantômes et autres légendes urbaines pour concevoir des éléments et des personnages de The Haunted Mansion et Phantom Manor. Nous en avons déjà énoncé quelques-unes dans l’article ‘Ghost Stories’. En creusant davantage dans le lore paranormal, on peut observer que les mariées fantomatiques font l’objet de nombreux récits. Il s’agit peut être d’une raison qui a motivé les équipes de Walt Disney à en inclure une dans le ride. Ken Anderson s’est probablement inspiré de la célèbre photo de ‘La Dame Brune de Raynham Hall’ pour une scène qui devait figurer dans l’attraction quand le projet était encore appelé ‘Ghost House’ et racontait la légende du Capitaine Gore et de sa fiancée assassinée. Marc Davis reprit plus tard son idée et fit clairement de cette apparition une mariée.

brown lady of raynham hall

La Dame Brune de Raynham Hall

Cette photographie aujourd’hui connue dans le monde entier a été prise en 1936 à Raynham Hall en Angleterre. Le photographe Hubert Provand et son assistant Indre Shira prenaient des photos du manoir pour Country Life Magazine quand ils entrevirent une forme blanche se manifester dans les escaliers et capturèrent son image. Le cliché fit couler beaucoup d’encre et fut reconnu par des experts comme étant non truquée, et donc,  la photo de fantôme la plus fiable qui existe. L’apparition s’était déjà manifestée avant et fut de nouveau aperçue après par plusieurs témoins qui affirment avoir vu le spectre d’une femme portant une robe brune. Il s’agirait du fantôme de Lady Dorothy Walpole, morte en 1726 et sœur de Robert Walpole, premier ministre de Grande Bretagne à cette époque. Elle était convoitée par Charles Townshend, un secrétaire d’état. Mais le père de Dorothy refusa de lui donner sa fille en mariage, le considérant indigne d’entrer dans la famille Walpole. Il fut donc contraint d’épouser une autre femme. De son côté, Dorothy eut une liaison avec Lord Warthon. L’épouse de Charles mourut quelques années plus tard et il pu donc ainsi retenter sa chance avec Lady Walpole. Charles ayant gravi les marches de l’échelle sociale, cette fois-ci le père ne s’opposa pas à ce mariage. Ils vécurent au manoir de Raynham Hall et eurent plusieurs enfants. Cependant, cette union tourna au drame quand Charles découvrit que sa seconde épouse en aimait un autre. Se laissant consumer par sa colère et sa jalousie, il la cloîtra dans sa chambre, sans même lui permettre de voir ses enfants, jusqu’à ce qu’elle décède à l’âge de 40 ans. La cause de sa mort est officiellement la variole mais des rumeurs disent qu’elle à été assassinée par son mari ou encore par la femme de Lord Warthon, son amant. Depuis on raconte que son fantôme vêtu de brun erre dans le manoir de Raynham Hall sans trouver la paix.

65204070_349119292439580_803629118846402560_n - Copie

Bien que la Dame Brune ne soit pas une mariée et que la scène inspirée de la photo ne se retrouve pas dans la version finale de The Haunted Mansion, on y voit quand même des ressemblances avec Mélanie Ravenswood. Depuis la réhabilitation de 2019, elle à été rajoutée en haut des escaliers de la zone d’embarquement, ce qui fait davantage ressembler cette scène aux concepts arts de Ken Anderson et Marc Davis ainsi qu’au fameux cliché. De plus, on retrouve dans l’histoire de Dorothy Walpole le motif du père qui refuse le mariage pour une question de rang social et de la femme amoureuse qui finit prisonnière de sa demeure.

parlange-plantation-new-roads-vic-point-coupee-parish-louisiana-3-1024

Parlange Plantation

Julie, la Mariée Rebelle

Claude de Ternant était le propriétaire de la Plantation de Parlange, exploitant le coton et la canne à sucre près de Bâton-Rouge en Louisiane. Sa fille, Julie de Ternant naquit en 1837 de sa deuxième épouse, Virginie. Cette dernière menait la maisonnée et ses enfants à la baguette. Julie, qui était la plus jeune, avait un fort tempérament et n’en faisait qu’à sa tête. Elle tomba amoureuse du fils d’un riche planteur rencontré lors d’un bal. Les deux amants se rencontraient secrètement pendant la nuit dans le jardin, avec la complicité des domestiques. Le jeune homme était un bon parti qui aurait pu aisément faire le bonheur de sa mère. Mais celle-ci avait d’autres projets, ayant déjà prévu de marier ses filles à des aristocrates français. Les familles avaient conclu un arrangement et la date du mariage était même déjà fixée. Alertée par une servante, Virginie attendit sournoisement un soir que sa fille rentre de son rendez-vous galant. Elle lui annonça alors qu’elle était promise à quelqu’un d’autre et l’enferma dans sa chambre pour l’empêcher de revoir son amant. La jeune fille, inconsolable, se laissa dépérir. Le jour du mariage se profilait et la mère avait tout mis en œuvre pour organiser la cérémonie en grande pompe. Elle avait fait coudre pour sa fille une sublime robe de satin blanc accompagnée d’un long voile de tulle et avait fait décorer la maison de centaines de bouquets de lys. Sous la contrainte, l’air las et les yeux cernés, Julie dit le ‘oui’ fatidique d’une voix à peine audible. La légende raconte qu’un invité avait murmuré à un autre ‘Il y a tellement de fleurs ici et la mariée a l’air si triste que l’on se croirait à un enterrement ‘. Et il ne croyait pas si bien dire car une heure après avoir prononcé ses vœux, la jeune fille prit une décision radicale. Elle courut à toute allure en direction de l’allée bordée d’arbres devant la maison et fonça la tête la première dans le tronc d’un vieux chêne. Le choc lui fracassa le crâne et elle mourut sur le coup. Elle a préféré se tuer plutôt que de vivre aux côtés d’un mari non désiré. Elle fut enterrée le lendemain dans la plantation avec sa robe de mariée. Depuis cet événement, le fantôme de Julie apparaît la nuit dans le jardin et erre sur la propriété à la recherche de l’homme qu’elle aime, toujours vêtue de sa robe blanche, son long voile flottant derrière elle. Une autre version la fait revivre son suicide, s’évaporant au moment de percuter le chêne. Certaines personnes rapportent avoir aperçu une forme blanche entre les arbres et entendu des sanglots.

Le cadre de la maison de maître située dans une plantation évoque déjà plus la façade extérieure de la Haunted Mansion de Californie. Les mariages arrangés et les amours impossibles étaient monnaie courante en ce temps-là alors il n’est pas étonnant qu’ils aient généré des fantômes de jeunes fiancées au cœur brisé. Voilà le schéma classique des histoires de Mariées Fantômes. Encore une fois, Mélanie Ravenswood de Phantom Manor est guidée par les mêmes sentiments et son esprit erre dans le même but.

image5

Bride-and-Seek

L’époque et l’endroit précis où s’est déroulée cette histoire restent inconnus mais le plus probable serait que les faits datent du XIXème siècle. Un jeune couple s’est marié et la réception s’est tenue dans la grande propriété du père de la mariée. Dans la soirée, la jeune fille, lassée des discours et du champagne, proposa une partie de cache-cache à son mari et aux invités dans sa tranche d’âge. Après une bonne demi-heure de jeu, tout le monde fut trouvé sauf la Mariée. Ils continuèrent de la chercher, impressionnés par l’efficacité de sa cachette, mais ne la retrouvèrent toujours pas. Ils eurent beau l’appeler et fouiller toutes les pièces du manoir de fond en comble pendant des heures, elle demeurait introuvable. Pensant qu’elle s’était enfuie ou qu’elle avait été enlevée, le marié déposa un avis de recherche quelques jours plus tard mais l’absence de nouvelles le poussa à croire qu’elle l’avait quitté et il dut se résoudre à refaire sa vie. Ce n’est que des années plus tard, quand le père de la jeune fille décéda que l’on découvrit ce qui s’était passé. En vidant la demeure, on découvrit dans le grenier un vieux coffre en chêne orné de fer et fermé par un cadenas rouillé qui contenait une vision d’horreur. La Mariée disparue, dont il ne restait qu’un squelette dans une robe en lambeaux était là depuis tout ce temps. Elle était montée au grenier pour se cacher dans ce coffre et en abaissant le couvercle, le cadenas s’était accidentellement refermé, la coinçant à l’intérieur. Le bois était si épais que personne ne l’a entendu crier et elle mourut par suffocation au bout de quelques heures. Les nouveaux habitants du manoir racontent avoir entendu des gémissements et des bruits de pas en provenance du grenier après cette macabre découverte.

Cette histoire pourrait être à l’origine de l’association de la Mariée et du grenier dans The Haunted Mansion. Dans la storyline du Capitaine Gore, Priscilla, avec qui il venait de se marier a découvert son secret caché dans un coffre dans le grenier du manoir. Furieux qu’elle sache qu’il était en fait un pirate, il l’a assassiné et se retrouva ensuite hanté par son fantôme qui le tourmenta au point de le pousser à se pendre. D’après un plan du parcours de la ‘Ghost House’, la scène finale devait représenter Priscilla enfermée dans un coffre dont on verrait le cadenas vibrer.

bridemilie

La backstory (non officielle) d’Emily, la Mariée au cœur lumineux précédant Constance, partage quelques similitudes. Emily Cavanaugh, ou Emily DeClaire, selon les versions, était la jeune fiancée de Master Gracey. Le soir de leurs noces, elle a demandé à jouer à cache-cache et Master Gracey s’est volontiers prêté au jeu. Elle aussi s’est retrouvée à se cacher dans une malle au grenier et à être enfermée dedans jusqu’à ce qu’elle meure étouffée. Simple accident ou meurtre par une personne mal intentionnée, le mystère demeure. Quoi qu’il en soit, le maître est resté inconsolable après la perte de sa bien aimée. Cette légende urbaine, communément appelée ‘The Mistletoe Bride’ ou ‘Bride-and-Seek’ a aussi inspiré un segment du recueil ‘Scary Stories to Tell in the Dark’ par Alvin Schwartz et, plus récemment le film ‘Ready or Not’ (Wedding Nightmare). (C’est moi ou Grace, l’héroïne du film ressemble un peu à Constance physiquement ?).

La Robe Hantée

Elias Baker, un riche patron d’entreprises de métallurgie fit construire une imposante demeure aux allures de temple grec en haut d’une colline de Blair County en Pennsylvanie entre 1844 et 1848. Il s’y installa avec sa famille et ne regarda pas à la dépense pour impressionner ses collègues de la haute société. Sa fille, Anna, était courtisée par beaucoup de monde à cause de sa beauté en plus d’être un bon parti. Ils furent tous rejetés par Elias qui espérait pouvoir marier sa fille à un comte ou à un prince. Mais le cœur d’Anna appartenait à un humble ouvrier d’une des usines de son père. Celui-ci n’accepterait bien sûr jamais de la laisser épouser ce jeune homme, bien trop pauvre pour sa condition. Les amoureux décidèrent alors de se marier en secret et de s’enfuir ensemble. Anna s’est acheté une belle robe pour l’occasion et avait hâte de la mettre. Hélas au dernier moment, son père découvrit ses plans et entra dans une colère noire. Il enferma sa fille dans sa chambre pour la retenir et fit licencier le jeune homme, menaçant même de le tuer si il s’approchait encore d’elle. Quand Anna fut de nouveau autorisée à sortir, son fiancé était déjà loin et ne donna pas de nouvelles. Elle choisit alors de rester célibataire et de vivre recluse dans le manoir. Le temps s’est arrêté pour elle et elle ne se remit jamais de sa peine de cœur. Elle avait gardé la robe de mariée qu’elle n’a jamais pu porter et en 1914, elle mourut de vieillesse en la serrant contre elle, les larmes aux yeux. La Baker Mansion devint un musée qui expose une grande partie du mobilier de l’époque. La robe d’Anna, très bien conservée, est entreposée dans une vitrine dans la pièce qui était sa chambre. On dit que parfois, la robe bouge toute seule dans sa vitrine, hantée par l’esprit d’Anna qui danse en rêvant au mariage qu’elle n’a jamais eu. D’après les témoins, les mouvements sont trop précis pour être dus à un courant d’air et que ces manifestations arrivent surtout les soirs de pleine lune.

92f1a8de610426e9f7b8d641956db6e2--the-mirror-the-dress

On pourrait, cette fois encore, reconnaître Henry Ravenswood en Elias Baker, Mélanie en Anna et Jake en son fiancé d’une classe plus modeste. La storyline de Phantom Manor suit les codes classiques de ces histoires d’amour tragiques mais vraies qui finissent en légendes impliquant des hantises. Il est intéressant de noter que les filles sont toujours enfermées dans ces cas de mariages contrariés. L’emprisonnement fait d’elles des fantômes avant l’heure, les laissant se consumer de chagrin ce qui rendra leur esprit incapable de trouver la paix dans l’au delà.

5871333691_a7aa773979_z

L’entité se manifestant à travers la robe est une théorie que certains fans ont appliquée à Constance Hatchaway. Cela pourrait expliquer pourquoi le personnage est représenté sous forme de projection et non en audio-animatronic. La robe de mariée serait sur un mannequin dans le grenier, au milieu des affaires de Constance. Attaché à ses richesses matérielles, son esprit hanterait le grenier en se projetant sur la robe. Elle serait donc liée à l’objet et ne pourrait pas quitter la pièce sans qu’il soit déplacé. La robe d’Anna est hantée parce qu’elle avait une puissante charge émotionnelle et symbolique pour elle. Elle s’est imprégnée de ses émotions qui ont subsisté après sa mort. Il pourrait en être de même pour Constance qui a tué cinq fois en portant sa tenue de mariée. Elle serait chargée d’énergie négative, faisant se matérialiser son esprit vengeur.

fdcec9ce0723cabb2de8d75bd318031f91db440f_hq

La Pascualita

Le 25 Mars 1930 à Chihuahua, au Mexique, un étrange mannequin fit son apparition dans la vitrine de la boutique de robes de mariée ‘La Popular’ de Pascuala Esparza. Tout le monde fut intrigué par le niveau de réalisme de la figure de cire : Ses cheveux semblaient être des vrais et les détails de ses mains avec toutes les petites rides laissaient vraiment planer le doute. Les gens soupçonnèrent immédiatement le mannequin d’être en fait un cadavre embaumé. D’autant plus qu’il ressemblait étrangement à la fille de Pascuala, décédée quelques semaines plus tôt. La jeune fille mourut le jour même de son mariage, victime de la morsure d’une araignée Veuve Noire. Sa mère aurait par la suite fait réaliser une statue à son effigie pour lui rendre hommage… Ou aurait fait embaumer son corps pour l’exposer dans son magasin. Pour se défendre des accusations portées contre elle, Pascuala démenti publiquement qu’il s’agissait d’un cadavre. Mais les rumeurs de désemplirent pas et beaucoup de curieux vinrent rendre visite à la mariée de cire surnommée dès lors ‘La Pascualita’. Il semblerait que personne n’ait vu le mannequin déshabillé à part les employées de la boutique et elles craignent de le changer, ce qui arrive tout de même deux fois par semaine. On lui met toujours les plus belles robes des nouvelles collections. Il se raconte qu’elle change de position pendant la nuit, s’anime pour danser dans la boutique et qu’elle suit parfois les passants du regard. Une légende dit que pendant un temps, un magicien français en était tombé amoureux et qu’il lui donnait vie la nuit pour l’emmener se promener en ville. Une autre superstition relate que les femmes qui achèteraient une robe portée par La Pascualita feront un mariage heureux. Aujourd’hui encore, la mariée ne cesse de fasciner les locaux comme les touristes et le propriétaire actuel s’évertue à garder le secret quand on lui demande si il s’agit bien d’un mannequin ou d’un vrai cadavre préservé.

Comme pour la robe hantée d’Anna Baker, on pourrait supposer que l’esprit de la fille de Pascuala Esparza est attaché à la figure de cire. Il semblerait moins probable qu’il s’agisse réellement de son corps car il serait difficile à conserver et encore moins dans ces circonstances (à l’air libre dans un magasin). Dans tous les cas, il s’agit là encore de l’histoire bien triste d’une jeune fille morte le jour de son mariage et dont l’esprit ne peut trouver la paix. La Pascualita semble cependant être une entité pacifique qui apprécie l’attention qu’on lui porte et les hommages qu’on lui rend. N’ayant pu profiter de son mariage, elle donne sa bénédiction à d’autres. Il n’y a pas vraiment de rapport avec le lore de The Haunted Mansion et Phantom Manor ici mais on peut faire un parallèle amusant entre ceux qui rendent visite à un mannequin de mariée supposée hantée dans la vitrine d’une boutique et ceux qui  viennent voir une mariée fantôme en audio-animatronic dans une attraction de parc à thème.

Melanieravenswood

Que l’on prenne ces histoires pour des faits ou juste des légendes, que l’on croit en l’existence des fantômes ou pas, elles font partie du folklore de nombreux pays et cultures et traversent le temps. Nous avons vu que beaucoup d’éléments dans ces histoires reviennent de façon récurrente à tel point qu’on peut établir un scénario classique, comme si il y avait une recette pour créer une Mariée Fantôme. Les Imagineers se sont peut être inspirés de ces codes pour concevoir leurs personnages de fiancées spectrales ainsi que l’histoire qui gravite autour d’elles. Leurs destins tragiques provoquent l’empathie du spectateur ou son effroi de constater qu’elles ne sont pas si innocentes. Par leur forte image symbolique, ces Mariées Fantômes nous fascinent parce qu’elles sont à la fois la représentation de l’Amour et de la Mort.

… You May Now Kiss the Bride …

#Galaad Spectre

*******************************************************

DSC_6634

Ghost Stories 2 : Ghost Brides

As we saw in a previous article, the Ghost Bride is an iconic character from the Haunted Mansion’s lore thanks to her ambivalent and mysterious side. She had always been there, even since early states of the ride’s development. She is the character who evolved the most over the decades. She seems to have inspired Imagineers a lot to the point they created a more elaborate story for her and made her the main character in Phantom Manor. But where does the image of the Ghost Bride comes from ? That’s what we are going to explore here.

Why a Bride ?

The Haunted Mansions from Disney Parks hosts all sorts of various ghosts coming from differents eras : From roman emperors to egyptian mummies, from medieval knights to XIXth century gentlemen : the collection is vast. There is also musician spectres, cowboys in Phantom Manor and even some kind of hatter (the Hatbox Ghost) so having a ghostly bride in there wouldn’t look too surprising. Spirits of every kind usually gather in larges scenes (such as the ballroom, the graveyard and phantom canyon) and are all having fun together. So, why the Bride is set alone in the Haunted Mansion’s attic and at the center of Phantom Manor’s story ?

First, Walt Disney himself wanted to incorporate the wedding theme in the attraction and Imagineers fulfilled his wish more or less consciously. They choosed (and fans as well by their theories and thoughts) to link her directly to the house by making her its heiress : The Haunted Mansion Bride was the fiancée of the owner and Melanie inherited it from her father.

Then, the Bride is the spirit that differs the most from nearly all others by her behaviour. Constance is isolated from the Happy Haunts because she is dangerous and Miss Ravenswood is sad despite being surrounded by more festive ghosts. Everyone have fun except the Bride.

33915b91b3adda3726bc4c08d444e77b

The Ghost Bride is a highly symbolic image. The maiden in her white dress represents love, purity and devotion and the Ghost is the restless soul who remains after death, suffering from melancholy or anger. Combining the two offers a romantic yet tragic vision of a life suddently ended in its young and happy years. If the wedding day is supposed to be the happiest day in a life, the death day is the saddest one. So the tale didn’t have its happy ending and tragedies are creating phantoms. Confronting the ‘sweet innocence of youth’ to sadness and death creates a contrast that makes us feel afraid and uncomfortable. Depicting the ride’s character with a wedding dress instead of a simple young lady makes the image stronger and the message more clear.

Imagineers took inspiration from ghost stories from the folklore and other urban legends to conceive elements and characters for The Haunted Mansion and Phantom Manor. We already talked about this in our ‘Ghost Stories’ article. While digging deeper into paranormal lore, we can see that there is many Ghost Brides tales. This may be a reason that inspired Imagineers to include one in the attraction. Ken Anderson probably used the famous picture from ‘The Brown Lady of Raynham Hall’ as a reference for a scene from the ‘Ghost House’ project, telling the tale of Captain Gore and his murdered wife. Marc Davis also used it later for a ghostly bride apparition.

brown lady of raynham hall

The Brown Lady of Raynham Hall

This picture, now known in the entiere world has been taken in 1936 at Raynham Hall, England. Photographer Hubert Provand and his assistant Indre Shira used to take pictures of the manor for Country Life Magazine when they saw a white form appearing on the stairs and caught it on camera. The photography was stated as authentic by experts. The apparition already manifested before this picture was taken and after its fame. People reported to have spotted a woman with a brown dress. This may be the ghost of Lady Dorothy Walpole who died in 1726. She was the sister of Robert Walpole, prime minister of Great Britain at the time. A certain Charles Townshend had some views on her but her father didn’t let him marry his daughter because he thought he wasn’t noble enough to enter the Walpole family. So Charles was forced to marry another woman. About Dorothy, she had an affair with Lord Warthon. Charles wife died some years later and he tried once again to ask for the hand of Miss Walpole in marriage. Now a very wealthy man, her father accepted this time. They lived in Raynham Hall manor and had several children. However, this wedding turned to drama when Charles discovered that his second wife was in love with another man. Consummed by his jealousy and rage, he emprisonned her in her room without even giving her the right to see her children until she died when she was 40 years old. She officially died of smallpox but some rumors says that she was murered by her husband or by the wife of her lover, Lord Warthon. Since, her ghost dressed in brown wanders through Raynham Hall without be able to find peace.

65204070_349119292439580_803629118846402560_n - Copie

Even though the Brown Lady isn’t properly a ghost bride and the scene inspired by her photo didn’t made the final cut in The Haunted Mansion, we can still see some ressemblances with Melanie Ravenswood. Since the 2019 refurbishment, she has been added on top of the staircase in the loading area wich makes the scene look more like the concept arts by Ken Anderson and Marc Davis as well as the ghost’s photograph. Moreover, Dorothy Walpole’s story also contains the motive of the father who thinks the suitor isn’t good enough for his daughter and the lady in love who ends up trapped in her home.

parlange-plantation-new-roads-vic-point-coupee-parish-louisiana-3-1024

Parlange Plantation

Julie, the Rebel Bride

Claude de Ternant was the owner of the cotton and sugar cane Parlange Plantation near Bâton-Rouge, Lousiana. His daughter, Julie de Ternant was born in 1837 from his second wife, Virginie. She was a strict woman with her servants and children. Julie, the youngest one, had a strong temper and a mind of her own. She fell in love with the son of a rich planter she met during a ball. The lovers used to meet at night in the garden with the servant’s complicity. The young man could have pleased her mother by his wealth. But she had other plans, already proceeding to marry her daughters to french aristocrats. The families agreed and even set up a wedding date. One evening, Virginie was alerted by a servant and waited for her daughter to return from her secret meeting. She told her she gave her hand in marriage to another man and locked her in her room to prevent her to see her lover again. The young girl was so depressed she almost let herself starve to death. As the wedding day approached, the mother ordered the creation of a beautiful white satin dress and long tulle veil for her daughter and decorated the house with thousands of lily flowers bouquets. Forced to do so, Julie said ‘yes’ with a faint voice and tears in her eyes. The Legend tells that a wedding guest whispered to another « There’s so much flowers here and the Bride looks so sad that it looks more like a funeral ». And he couldn’t be more right since, one hour after the ceremony, the young lady had made up her mind. She ran as fast as she could out of the house and crushed her skull against the trunk of an old oak tree. She died instantly, prefering to kill herself than living with a husband she hadn’t chosen. She was burried in her wedding dress the next day on the plantation grounds. Since this event, Julie’s ghost manifest in the garden at night, still wearing her white satin gown and long veil floating behind her. She is searching for the man she love under the moonlight, waiting for him to return. Another version makes her repeating her suicide by hitting the oak, vanishing at the impact moment. Some people claim they saw a white figure between the trees and ear moaning sounds.

The plantation house set reminds a bit of the original Haunted Mansion facade. Forced weddings and impossible loves were common at the time so this is not surprising that they created restless spirits of young girls with broken hearts. There is the classic scheme of Ghost Brides stories. Once again, Melanie Ravenswood from Phantom Manor is driven by the same feelings and her soul wanders with the same goal.

image5

Bride-and-Seek

The year and precise location where this legend took place remains unknown but the more probable would be be that these events happened during the XIXth century. A young couple just got married and the party was hosted in the father of the bride’s huge mansion. In the evening, the girl was bored by discussions and champagne so she asked her groom and other guests to play hide-and-seek. After half an hour into the game, everyone was found except the Bride. They continued searching for her, impressed by her hidding skills but didn’t managed to find her. They called her, inspecting carefully every room of the mansion for hours but she was nowhere to be found. The groom believed she ran away or was kidnapped so he set up a missing person alert but due to the lack of results, he had to move on with his life. We had an answer only years later, when the father of the girl died. After his house was sold, the new owners took his belongings out and they found an old wooden chest with ironworks and closed by a rusty lock in the attic. They opened it and make a shocking discovery. The missing Bride was there during all this time. The trunk contained her skeleton wearing her now decayed wedding dress. She used to get in the attic to hide in the chest but while pulling the lid down, the lock accidentally closed so she was trapped inside and couldn’t get out. The wood was so thick guests couldn’t hear her screaming and she died by suffocation a few moments later. The new owners of the mansion reported to have heard footsteps and moans coming from the attic since then.

The association of the Bride with the attic in The Haunted Mansion may come from this story. In Captain Gore’s storyline, Priscilla, who he just wed, discovered his secret hidden in a chest in the attic. Furious that she learned he was in fact a bloodthirstly pirate, he killed her and was later haunted by her spirit who leaded him to hang himself. According to an early plan of the ‘Ghost House’, the final scene would have depicted Priscilla trapped in a trunk with a shaking lock.

bridemilie

The (non official) backstory of Emily the Beating Heart Bride who was there before Constance also shares some similarities. Emily Cavanaugh or Emily DeClaire (according to some sources) was the young fiancée of Master Gracey. On their wedding night, she requested to play hide-and-seek and he accepted to be ‘it’. She came to hide in a trunk in the attic but ended up by being trapped inside and suffocated to death. The mystery remains to know if this was an accident or a malevolent act by an evil person. Anyway the Master was devastated to have lost his beloved. This urban legend is often called the ‘Mistletoe Bride’ or ‘Bride-and-Seek’ and also inspired a segment of ‘Scary Stories to tell in the Dark’ by Alvin Schwartz and more recently the movie ‘Ready or Not’. (Is it just me or Grace, the film’s protagonist looks a bit like Constance ?).

The Haunted Wedding Dress

Elias Baker, a wealthy iron factories owner ordered the construction of a huge mansion with a greek temple-like architecture on top of a Blair County hill in Pennsylvania between 1844 and 1848. He came to live here with his family and had no hesitation to spend a lot of money to impress his neighbors from high society. His daughter, Anna, was courted by many men because she was very beautiful. But all the demands were rejected by Elias who whished to marry his daughter to a count or a prince. But Anna’s heart belonged to an humble worker from one of her dad’s factories. He would have never approved this so the lovers decided to get secretely married and elope toghether. Anna purchased a beautiful wedding dress she was eager to wear. But sadly, her father discovered her plans and got really furious. He locked her in her room to prevent her to escape and threated her fiancé to kill him if he didn’t immediately go away and forced him to never see his daughter again. When Anna was finally allowed to come out, her lover was long gone and she never heard from him again. So she decided to stay single and live secluded in the mansion. Time has stopped for her and her broken heart never healed. She kept the wedding gown she never had the occasion to wear and when she died from old age in 1914, her body was found holding the dress close to her with tears in her eyes. The Baker Mansion later became a museum that display the family’s furnitures and the dress is on display behind a glass showcase in Anna’s room. It rumored that the gown is moving on its own, haunted by the ghost of Anna who came to dance, dreaming of the wedding she never had. According to witness, the moves are too sophisticated to be due to the wind and these manifestations mostly occurs during nights when the moon is full.

92f1a8de610426e9f7b8d641956db6e2--the-mirror-the-dress

Once again, we could compare Elias Baker with Henry Ravenswood, Anna with Melanie and her fiancé with Jake. Phantom Manor’s plot follows classic codes from tragic yet real love stories that ends up by turning into legends involving hauntings. It is interesting to notice that girls in these stories are always being locked in their rooms or homes in case of weddings going wrong. Imprisonment turns them into ghosts even before their death, letting them be consummed by their grief and preventing their souls to find peace in regions beyond.

5871333691_a7aa773979_z

The entity that manifests itself through the dress is a theory that some fans have applied to Constance Hatchaway. This could explain why the character is represented as a projection and not as an audio-animatronic. The wedding gown would be on display on a mannequin in the attic with Constance’s stuff. Attached to her material possessions, her spirit would haunt the attic by projecting itself on the dress. She would be linked to the gown and couldn’t move if the object itself isn’t moved. Anna’s dress is haunted because she had a strong emotional and symbolic connexion with it. It absorbed her emotions that survived inside after her death. So this could apply to Constance who killed five times while wearing her wedding dress. So the outfit would be charged with negative energy and permits her vengeful spirit to manifest itself.

fdcec9ce0723cabb2de8d75bd318031f91db440f_hq

La Pascualita

On March 25, 1930 in Chihuahua, Mexico, a strange mannequin appeared on display in Pascuala Esparza’s bridal shop ‘La Popular’. Everybody was intrigued by the level of realism of this wax figure : the hairs seemed real and her hands had all the small wrinkles and little features real hands could have. The doubt was heavy. People immediately suspected the mannequin to be an embalmed corpse. Moreover, it looked eerily to Pascuala’s daughter who died several weeks ago. The poor young girl died on her wedding day by the bite from a black widow spider. Then her mother made a statue of her in her honor…or preserved her corpse to use it as a mannequin for her shop. As a defense against the accusations she recieved, she stated in a public letter that this was not a real human body but just a dummy. But it was too late, rumors already spreaded and the curious crowd came to visit the wax bride now nicknammed ‘La Pascualita’. It seems that nobody saw the figure undressed except those who work in the shop. They are afraid to come too close to her and touch her but her dress is changed twice a week anyway. She is always wearing the most beautiful pieces of the newest collections. It is said that she change position during the night, dance in the shop and sometimes follow passerby with her eyes. A legend tells that, for several months, a french magician fell in love with her and bringed her to life during the night to take her for a stroll into town. According to another superstition, women who buy a dress which was previously worn by La Pascualita would make a happy marriage. The Bride hasn’t stopped to fascinante people to this day, locals and tourists. The current owner keeps the mystery intact by not responding if asked if this is a mannequin or a preserved corpse.

As for the haunted dress of Anna Baker, we can suppose that the spirit of Pascuala Esparza’s daughter is attached to the wax figure. It seems less plausible to be a real corpse because it would be difficult to preserve her in such conditions (exposed to air and sunlight in a shop). Anyway, this is yet again the sad story of a young girl who died tragically on her wedding day and who ended up by being a restless spirit. However, La Pascualita seems to be a good entity since she’s blessing women to make a happy marriage she never had for herself. There is no real link here with the lore of the Haunted Mansion and Phantom Manor but we can make a funny association by comparing people who come to see a bride dummy supposed to be haunted in a shop and people who come to visit a audio-animatronic ghost bride in a theme park attraction.

Melanieravenswood

Taking these stories seriously or just as legends, believing in ghosts or not, they are part of the folklore of many countries and cultures and survived over time. We saw that a lot of elements in these stories are recurring to the point we can make a classic scenario out of it. It’s like there is a recipe to create Ghost Brides. Imagineers have used these codes to concieve their spectral fiancées characters as well as their backstories. Their tragic fates make the spectator feel empathy for them or be scared to see that some aren’t that innocent. By their strong symbolic image, the Ghost Brides use to fascinate us because they are the embodiement of Love and Death at the same time.

… You May Now Kiss The Bride …

#Galaad Spectre

SOURCES :

Sylvie Havart, L’Amérique hantée, 2016, ed. Le temps présent

Stéphanie Del Regno, Le livre des Dames Blanches, 2017, Ed. La vallée heureuse

Bride-and-Seek https://www.liveabout.com/bride-and-seek-the-missing-bride-3299076

https://freakyfolktales.wordpress.com/2013/06/06/how-a-new-york-society-girl-came-to-inherit-the-ghost-of-an-english-bride/

https://notebookofghosts.com/2018/09/16/til-death-ghost-brides-of-the-us/

Robe hantée https://www.kabbos.com/en/index.php?darck=48

La Pascualita https://www.mindshadow.fr/legende-pascualita-mexique/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s